Mode de consommation

Lecture Pause
carotte2
Achats directement à la ferme
IMG_1822
Achats sur les marchés locaux
IMG_1867
Achats sur les marchés locaux
Des modes de consommation plus ou moins responsables :
un impact économique social et environnemental évident

Le saviez-vous ?

L'achat sur les marchés, auprès des producteurs locaux, permet de favoriser la proximité et de contribuer au développement local.

Pour identifier les producteurs locaux engagés dans une démarche responsable, observez la saisonnalité des produits des étals et lisez les étiquettes qui affichent la provenance des fruits et légumes.

Nos modes de consommation influent de manière importante sur notre environnement. Consommer « responsable » ou consommer « pragmatique » va en effet favoriser soit une économie locale garante du maintien du développement et des liens sociaux d’un territoire, soit une économie mondialisée, propice aux excès et aux trafics, où l’homme est souvent ignoré.

circuitsConsommation responsable ou consommer pragmatique

En 2012, 63 % des français estimaient que leur façon de consommer avait un impact plutôt positif sur l’environnement, 46 % sur l’économie et 44 % sur le plan social*. Pour eux**, consommer durable, c’est éviter le gaspillage et le superflu (57 %), consommer des produits fabriqués localement pour favorises les économies de transport et favoriser l’emploi local (43 %) et être bénéfique à l’environnement (41 %).

Pourtant, malgré ses impacts positifs reconnus, ce mode de consommation a diminué de deux points entre 2011 et 2012. Face à la crise, les français se tournent vers une consommation pragmatique qui privilégie surtout le prix et la praticité quelle que soit l’origine du produit, une évolution que l’on retrouve même dans les couches les plus aisées de la société.

Localement, les consommateurs se sentent concernés

Une étude, réalisée en mars 2012*** sur le bassin de Bourg-en-Bresse, a montré que les trois quarts des consommateurs locaux se sentaient concernés par l’alimentation responsable et que, déjà, plus d’un quart d’entre eux privilégiait par exemple les produits de saison. Pour eux, l’alimentation responsable doit avoir prioritairement un impact sur la santé du consommateur et sur l’environnement. Spontanément, l’impact social et économique de ce mode de consommation reste très peu cité.

Parmi ces consommateurs locaux, 70 % se fournissent dans les grandes surfaces et la moitié n’y va qu’une fois par semaine. Ils expliquent ce choix par la proximité du lieu de vente (49 %), la diversité de l’offre (34 %) et les prix (34 %). 17 % privilégient les marchés où ils recherchent là la qualité des produits (49 %) et les prix (17 %). Les marchés sont également, pour les mêmes raisons, le deuxième lieu de consommation choisie par la population locale. (graphique)  Les achats chez les producteurs restent marginaux et très souvent pratiqués par une clientèle de proximité, même si les critères d’achat cités dans cette enquête sont, dans l’ordre, la qualité, la provenance, le goût et la saisonnalité.  En fait, si les familles avec enfants restent très sensibles à la provenance du produit, à sa qualité organoleptique et sanitaire, et privilégient nettement les produits de saison, les consommateurs sans enfants préfèrent avant tout la praticité.

Les achats chez les producteurs restent marginaux et très souvent pratiqués par une clientèle de proximité, même si les critères d’achat cités dans cette enquête sont, dans l’ordre, la qualité, la provenance, le goût et la saisonnalité.

En fait, si les familles avec enfants restent très sensibles à la provenance du produit, à sa qualité organoleptique et sanitaire, et privilégient nettement les produits de saison, les consommateurs sans enfants préfèrent avant tout la praticité.

Des freins à l’alimentation responsable

Dans cette étude, la majorité des personnes déclare que leur consommation de produits responsables locaux serait sans doute plus importante si leurs prix étaient plus abordables et s’il y avait plus d’offres locales. Elle souhaiterait aussi des lieux de vente plus proches dotés d’une plus grande variété de produits.

Si les consommateurs sont sensibles à l’alimentation responsable et reconnaissent les vertus de celle-ci sur le plan de la santé et de l’environnement, plusieurs raisons freinent ce mode de consommation d’autant plus que la situation économique et sociale actuelle pousse les consommateurs à consommer moins et moins cher. Pourtant une meilleure information (ce sont les consommateurs les plus sensibilisés à l’alimentation responsable qui sont les plus attentifs, par exemple, aux signes de qualité) permettrait de mieux valoriser tous les points de vente, comme les magasins bio, les points de vente collectifs agricoles ou les ventes à la ferme, qui existent déjà sur notre territoire.

(*) : Enquête Ethicity (2012) par Kantar Média et TNS Sofres.
(**) : Enquête Credoc (2012)
(***) : Étude Cap3B (mars 2012) réalisée par CEUBA Junior Consulting

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le saviez-vous ?

L'achat sur les marchés, auprès des producteurs locaux, permet de favoriser la proximité et de contribuer au développement local.

Pour identifier les producteurs locaux engagés dans une démarche responsable, observez la saisonnalité des produits des étals et lisez les étiquettes qui affichent la provenance des fruits et légumes.

Liens utiles